Home » Le Collège » « Ceci n’est pas un tag » – création d’une fresque sur un mur du collège !

SE CONNECTER à votre ENT NEO
Fresque de Seyb'art, classée parmi les plus belles oeuvres de street-art en France en 2021
http://connexion.enthdf.fr

« Ceci n’est pas un tag » – création d’une fresque sur un mur du collège !

Cet article a été lu par 80 lecteurs. Merci !

Dans le cadre de la manifestation « Ceci n’est pas un tag » organisé par la ville de Saint Quentin, nous avons eut le plaisir d’accueillir pendant une semaine l’artiste SeyB Art.

Sébastien Dejancourt de son vrai nom , est artiste urbain depuis 30 ans, il en a fait son métier. On retrouve ses couleurs partout en France mais aussi en Belgique et à Tahiti. Il appartient à différents collectifs d’artistes.

Le travail de SeyB est axé sur les couleurs et les dégradés, la lumière, la profondeur de champ et les perspectives. Ce qui rend ses images uniques et rapidement reconnaissables.

Au départ, SeyBArt recherche comment personnaliser l’image en fonction du lieu

En l’occurrence il y a beaucoup d’arbres dans le collège.

Sur ce mur il y avait déjà quelque chose donc il s’en est inspiré aussi : la colonne ainsi que la feuille qui se soulève.

Enfin les papillons pour le clin d’œil à la ville de Saint Quentin et son musée des papillons. Ils ramènent la vie et la légèreté dans le paysage.

Puis le montage photoshop pour aboutir à la maquette avec mise en place sur le mur

et la maquette en transparence pour avoir les points de repères de la réalisation

Sur place SeyB a besoin de beaucoup de concentration et travaille jusque 10 heures par jours sur la fresque. Karine présente tout au long de la semaine a répondu aux questions des élèves:

« Il y a plusieurs techniques pour passer d’un format A4 ou A3 sur un mur.

Certains utilisent un rétroprojecteur, d’autres quadrillent, d’autres encore utilisent un système de symboles avec une application sur téléphone portable. »

SeyB se sert des imperfections du murs et des points de repères présents. Sur le mur du collège il y avait le spot, les traits des différents étages, certaines fissures… « L’avantage » lorsque l’on fait du décor, à la différence d’un visage par exemple, c’est que l’on peut être plus libre. Cela permet une certaine souplesse dans la réalisation, même s’il faut être cohérent malgré tout. »

La fresque a été baptisée « Dawn » par son créateur, mais cette semaine c’est dans le soleil du matin qu’elle a prit tout son éclat.

Merci à tous ceux qui ont permis cette belle rencontre entre l’art et les élèves du Collège Montaigne.

Mme Sannier, professeur d’arts plastiques.

Facebook : SEYB ART

instagram : seyb_art_

Nos anciens articles

Nos élèves s’engagent contre le harcèlement !